Un bloc notes créé en janvier 2006 à vocation d'abord personnelle. Si cela en intéresse d'autres tant mieux sinon... tant pis !

jeudi 9 décembre 2021

n°1286 : Carrousel-des-Anges de Benjamin Randow

  

Carrousel-des-Anges ++++ (n°18 763)

Le 22 novembre 2021, j'ai fini de lire le livre de Benjamin Randow, Carrousel-des-Anges, Éditions Cohen & Cohen, 2021.

Ce que j'ai aimé :

1°) Cet ouvrage m'a été dédicacé en me souhaitant à sa lecture de "bons moments" et je dois dire que j'ai été comblé. J'ai vraiment dévoré ce roman tant je le trouve à la fois intéressant mais aussi rempli de parcours de vies qui montrent que tout tient toujours à bien peu de choses. La façon dont je l'ai lu avec une certaine ferveur a même inquiété mon entourage très proche...

2°) Je lis de moins en moins de romans mais dans ma jeunesse, j'ai particulièrement aimé certaines sagas familiales et j'ai retrouvé en lisant ce livre l'ambiance que j'aimais par exemple dans la chronique des Pasquier par Georges Duhamel.

3°) Certains passages m'ont particulièrement touchés car il y a des ressorts psychologiques auxquels j'ai été particulièrement sensibles, le plus intéressant étant cette impression -quand on attend un certain âge- (peut-être la cinquantaine) que nous appartenons à une génération différente de celles qui précèdent et de celles qui suivent et qu'il est toujours intéressant d'essayer de dialoguer avec les générations plus jeunes en espérant, peut-être en vain, de leur transmettre une expérience.

4°) Ceux qui connaissent Benjamin Randow par son compte twitter seront ravis par les nombreux passages qui montrent son impressionnante culture historique et artistique sans que cela ne tourne jamais à la cuistrerie.

5°) Comme j'ai l'habitude le signaler, je suis très sensible à la beauté des couvertures et je trouve très réussie celle de ce roman qui montre les galeries du Palais royal.

6°) De manière assez troublante, je me suis retrouvé dans les parcours de certains personnages, mais c'est peut-être dû au fait qu'ayant fait des études à Sce po et en Histoire à la Sorbonne à la charnière des années 1980/1990 j'ai fréquenté certains milieux qui correspondent à l'univers de certains personnages de ce roman. 

7°) J'ai trouvé amusant de comprendre le sens du titre de ce roman au fur-et-à-mesure de sa lecture. Je laisse les futurs lecteurs découvrir.

Ce que j'ai moins aimé :

1°) Je ne suis pas complètement convaincu par l'épilogue d'une dizaine de pages qui fait un bilan du parcours des personnages en mars 2048. Je conseille très vivement -on l'aura compris- la lecture de ce livre mais par contre on peut s'abstenir de lire ces dernières pages qui de mon point de vue conduisent le lecteur à avoir moins de liberté relativement à ce que deviennent les personnages.

2°) Je m'intéresse moi-même beaucoup à la politique (peut-être un peu moins ces derniers temps). Le roman a de mon point de vue tendance à un peu trop insister sur la position des uns des autres relativement à la chose politique. Je suis pour ma part convaincu que finalement la politique n'est pas si structurante dans les rapports humains et que s'abstenir de donner à la politique un rôle central apporte un peu de légèreté bien nécessaire à la vie.

mercredi 8 décembre 2021

n°1285 : le Ca' d'Oro et la galerie Giorgio Franchetti à Venise

Le Ca' d'Oro à Venise ++++ (n°18 762)

Le 4 novembre 2021, j'ai visité le Ca' d'Oro à Venise.

Ce que j'ai adoré :

1°) C'est un palais magnifique avec notamment un rez-de-chaussée qui donne accès directement sur le Grand Canal avec un superbe sol qui résiste aux crues. Au 1er et au 2e étage, on peut depuis les galeries avoir une vue sublime sur le Grand Canal.

2°) Les collections sont d'une dimension raisonnable mais avec quelques joyaux comme le Saint Sébastien de Mategna, un portrait par Van Dyck et plusieurs Francesco Guardi.

3°) Les propriétaires qui sont à l'origine de ce musée ont eu la bonne idée de se faire peindre par un de mes portraitistes allemands préférés de la fin du XIXe siècle : von Lenbach.

4°) On peut aussi admirer une très belle intéressante collection de plâtres baroques.

Ce que j'ai moins aimé :

1°) Les salles qui présentent la collection de peintures hollandaises du XVIIe siècle étaient fermées en raison de la pandémie. Cela m'a un peu énervé car le COVID a bon dos puisque certaines salles qui n'avaient pas l'air plus grandes mais qui présentaient de l'art italien étaient elles ouvertes...

 
L'accès au palais depuis le Grand Canal

 
Le rez-de-chaussée
 
La façade de la cour intérieure

La galerie au 2e étage donnant sur le Grand Canal

 
En arrière plan l'alcove où est présenté le Saint Sébastien de Mantegna
 
Antoon van Dyck, portrait de Marcello Durazzo

portraits de la famille Franchetti par Franz von Lenbach
 
Stefano Maderno, Hercule et Antée, 1622

lundi 6 décembre 2021

n°1284 : Appointment with Death

 

Appointment with Death +++ (n° 18 760)

Le 28 novembre 2021, j'ai fini de lire le livre d'Agatha Christie, Appointment with Death, edition originale 1938, réédition Harper Colins, 2016.

Ce que j'ai aimé :

1°) Cette enquête de Hercule Poirot nous enmène en Terre Sainte et nous conduit jusqu'à Pétra.

2°) Il y a quelques allusions à la situation internationale en 1938 avec notamment la Guerre menée par l'Italie en Ethiopie et la question du rôle de la SDN.

3°) J'avoue que je ne m'attendais pas au dénouement.

Ce que j'ai moins aimé :

1°) Le roman est trop allusif concernant les visites à Pétra.

mardi 26 octobre 2021

n°1283 : Metropolis de Philip Kerr

 

Metropolis de Philip Kerr +++ (n°18 720)

Le 21 octobre 2021, j'ai fini de lire le livre de Philip Kerr, Metropolis, Quercus, 2019.

Ce que j'ai aimé :

1°) Il s'agit d'un nouvel épisode de la saga des enquêtes de Bernie Gunther avec un come back puisqu'il s'agit de l'époque où les nazis ne sont pas encore au pouvoir et où Bernie Gunther est encore membre de la police.

2°) L'ouvrage est passionnant pour évoquer cette période charnière de la fin des années 1920 dans laquelle la morale personnelle tend à disparaître (en raison du choc de la Grande Guerre et de la défaite) et où certains aspirent à un retour à l'ordre.

Ce que j'ai moins aimé :

1°) L'ouvrage joue un peu au slalom entre de nombreux personnages historiques de l'Allemagne de Weimar : Fritz Lang, Otto Dix, ... cela finit par devenir un peu trop didactique;

2°) La notice de fin d'ouvrage m'a un peu inquiété : on y lit qu'Otto Dix s'est exilé pendant le IIIe Reich et qu'il est revenu en Allemagne après la guerre. C'est faux. Il a même été obligé de resservir sous les drapeaux à la toute fin de la guerre, raison pour laquelle il a été prisonnier de guerre à Colmar en 1945/1946.

samedi 16 octobre 2021

n°1282 : Lord Edgware dies

 

Lord Edgware dies ++ (n° 18 710)

A l'automne 2021, j'ai fini de lire le livre d'Agatha Christie, Lord Edgware dies, Harper Collins, 2016, 1ère édition, 1933.

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est une des enquêtes de Hercule Poirot et je suis particulièrement friand de ses aventures.

2°) Ce roman nous replonge comme très souvent chez Agatha Christie dans la bonne société britannique.

Ce que j'ai moins aimé :

1°) Ce roman est révélateur de l'antisémitisme ambiant (notamment page 8 où sont évoqués les traits juifs de Miss Adams qui conduit Hercule Poirot à faire un lien avec l'amour de l'argent) et homophobe (page 35 à propos d'un personnage : "despite his good look there was something vaguely effeminate that I disliked about the softness of his voice".)

2°) Finalement le résultat de l'enquête n'est pas très surprenant. On a l'impression d'avoir tourné en rond.

 

lundi 13 septembre 2021

n°1281 : La Préhistoire Vérités et Légendes

  

La Préhistoire. Vérités et Légendes d'Eric Pincas ++++ (n°18677)

Le 11 septembre 2021, j'ai fini de lire le livre d'Eric Pincas, La Préhistoire, Vérités et légendes, Perrin, 2020

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est un ouvrage à la fois très clair et très agréable à lire.

2°) L'ouvrage fait le point sur de nombreuses questions relatives à la préhistoire en s'appuyant sur les connaissances les plus récentes.

3°) Le chapitre le plus intéressant est celui relative à Toumaï, le possible 1er hominidé de 7 millions d'années découvert en 2001 au Tchad sous la direction de Michel Brunet. Un fémur qui est réapparu en 2018 laisse penser que finalement ce n'était pas un hominidé.

4°) Par mi les questions les plus passionnantes : la question de savoir la couleur de peau des hommes de cro-magnon et les différents régimes alimentaires pendant les différentes phases de la Préhistoire.

dimanche 29 août 2021

n°1280 : Loi du sang de Johann Chapoutot

 

La loi du Sang ++++ (n°18 662)

Le 24 août 2021, j'ai fini de lire le livre de Johann Chapoutot, La loi du Sang, Penser et agir en nazi, 2020, 1ère édition, Gallimard, 2014.

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est un ouvrage très bien écrit et qui est agréable à lire.

2°) L'auteur utilise un nombre impressionnant de sources pour montrer les fondements de l'idéologie nazie. Une idéologie qui est plus complexe et qui avait une cohérence fondée sur la race aryenne qui se place dans un rapport avec la nature et l'environnement mais en considérant d'autres êtres humains comme des bacilles à éliminer.

3°) Le livre montre clairement combien le nazisme est fondé sur un rejet total du christianisme, considéré comme un succédané de la religion juive.

4°) Dans le rapport à la nature et à sa survalorisation, il y a des propos qui montrent des parallèles évidents avec les ultra de l'écologie. Par exemple ces propos de Himmler : "Il va falloir rompre avec la folie de ces mégalomanes qui parlent de dominer la terre [...] L'homme n'est rien de particulier. Il n'est qu'une partie de ce monde. [...] L'homme doit réapprendre à envisager ce monde avec un respect sacré."

5°) L'ouvrage montre clairement la volonté d'asservir les peuples slaves de l'Europe de l'Est pour en faire les esclaves des nazis.

6°) D'un point de vue des relations internationales, l'idée était non seulement de revenir sur le traité de Versailles de 1919 mais aussi de revenir sur les traités de Westphalie de 1648 !

 

samedi 28 août 2021

n°1279 : M'as tu vu en cadavre ?

  

M'as tu vu en cadavre ? +++I (n°18 661)

Le 17 juillet 2021, j'ai fini de lire le livre de Léo Malet, M'as tu vu en cadavre ? , Livre de Poche, 1972, 1ère édition, 1971

Ce que j'ai aimé :

1°) Je n'avais jamais lu d'enquête de Nestor Burma et j'ai beaucoup aimé le personnage. Un flic un peu titi parisien avec la gouaille qui va avec.

2°) Ce roman policier nous replonge dans le Paris populaire des années 1960/1970, en particulier le 10 e arrondissement, autour du canal Saint-Martin. Un évocation très intéressante.

3°) Le récit est intéressant avec un suspens et un dénouement assez réussi.

Ce que j'ai un peu moins aimé :

1°) Le vocabulaire un peu grossier parfois un peu lourdingue.

vendredi 27 août 2021

n°1278 : The Underground Railroad

 

The Underground Railrad ++  (n°18960)

Le 29 juillet 2021, j'ai fini de lire le livre Whitehead Colson, The Underground railroad, Doubleday, 2016, réédition Paperback Fleet, 2017

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est un ouvrage qui nous plonge dans l'horreur de l'esclavage des Etats du Sud au début du XIXe siècle. Le roman montre bien l'horreur de la vie des esclaves avec la violence permanente qu'ils subissent.

2°) Le récit montre bien combien il était difficile de fuir cet enfer (même s'il laisse croire qu'ils existaient un moyen de s'échapper qui n' as pas de sens).

3°) L'ouvrage montre aussi la violence de la société esclavagiste pour les blancs : la violence gratuite qui fait perdre tout sens moral, la trac des blancs qui aident les fugitifs.

Ce que je n'ai pas trop aimé :

1°) L'idée d'inventer une voie de chemin de fer souterraine pour permettre aux esclaves de s'échapper me paraît complètement absurde et conduit à donner peu de crédit à tout le reste du récit ce qui est très dommage.

jeudi 26 août 2021

n°1277 : Le musée Unterlinden à Colmar

 

Le Musée Unterlinden à Colmar +++I (n° 18 659)

Le 18 juillet 2021, je suis allé visiter le musée Unterlinden à Colmar.

Ce que j'ai aimé :

1°) J'ai retrouvé un très grand plaisir le musée Unterlinden que j'avais visité il y a plus de 30 ans en 1990. Le Musée a été agrandi et les collections ont été enrichies.

2°) Le cloître est vraiment superbe.

3°) Le musée possède des oeuvres du XVe/XVIe siècle mais aussi des des collections plus récentes (comme Monet, Otto Dix et Polyakoff).

Ce que je n'ai pas aimé :

1°) Je n'arrive pas à comprendre pourquoi dans le cadre de l'agrandissement du musée on a supprimé la piscine qui était située juste en face pour en faire une annexe du musée. Pour avoir nage en Allemagne dans ce genre de piscine construite à la fin du XIXe ou au début du XXe siècle, je peux témoigner que nager dans ce genre de lieu était magique.





Une photo de la piscine qui existait encore au début des années 2000 :