Un bloc notes créé en janvier 2006 à vocation d'abord personnelle. Si cela en intéresse d'autres tant mieux sinon... tant pis !

dimanche 10 février 2019

n°1185 : La Wallace Collection de Londres


La Wallace collection de Londres ++++ (n° 17732)

Le 3 février 2019, j'ai visité la Wallace collection de Londres.

Ce que j'ai aimé :

1°) Depuis ma dernière visite dans ce musée, il y a près d'une dizaine d'années, il a été complètement rénové. C'est devenu une petite merveille avec de nombreuses pièces superbes contenant des peintures, des sculptures, du mobilier de différentes époques de la Renaissance au XIXe siècle.

2°) Dans la cour centrale, un restaurant a été aménagé dans un espace couvert. C'est un lieu très agréable pour manger.

3°) De nombreuses salles sont vraiment superbes et rappellent l'ambiance de la Frick collection, de Jacquemart-André ou de Camondo.

4°) Richard Wallace est un riche mécène auquel les Parisiens doivent les fontaines Wallace qui sont si connues à Paris.


Une vue avec une fontaine Wallace

L'escalier d'honneur

Salon XVIIIe

Salle Louis XIV

Salle Louis XIV

Une des galeries de peintures hollandaises du 1er étage

Une autre galerie de peintures hollandaises du 1er étage

Salle XVIIIe du 1er étage

Salle peintures italiennes du XVIIIe siècle

Une autre salle XVIIIe siècle

 Antoon VAN DYCK, Le berger Pâris

 Meindert HOBBEMA, Paysage avec une ruine

Jacob VAN RUISDAEL, Paysage montagneux

 Aert VAN DER NEER, Vue sur le canal par temps de nuit.

Govaert FLINCK, Paysage avec une diligence

Allart VAN EVERDINGEN, Paysage avec une cascade

 Gabriel METSU, Une vieille femme endormie

 Peter DE HOOCH, Un enfant apportant du pain, Hollande XVIIe siècle

Emmanuel DE WITTE, Intérieur d'une église protestante

 REMBRANDT, Portrait de Titus, fils de l'artiste


Govaert FLINCK, Un jeune archer


Antoine COYSEVOX, Buste de Louis XIV, vers 1699

Jean-Baptiste OUDRY, Le loup mort, XVIIIe siècle

 Franceso GUARDI, Santa Maria della Salute,

 Ecole de Canaletto, La place Saint-Marc

Joshua Reynolds, Nelly O'Brien, 

 Joshua REYNOLDS, Mrs Richard Hoare and her child

 Joshua REYNOLDS, Mrs Carnac

Elisabeth-Louise VIGEE-LEBRUN, Portrait de Mme Perregaux

 Edwyn LANDSEER, A la recherche des rebus tombés de la table de l'homme riche.

Thomas SULLY, La reine Victoria, 1838


samedi 9 février 2019

n° 1184 : Exposition Pierre Bonnard à la Tate Modern


Exposition Pierre Bonnard à la Tate Modern (n° 17 731)

Le 4 février 2019, je suis allé voir l'exposition Pierre Bonnard à la Tate Modern de Londres.

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est une exposition très complète concernant l'oeuvre de Pierre Bonnard alors qu'il était déjà un artiste  reconnu (vers 1910) jusqu'à sa mort en 1946.

2°) L'exposition présente des thèmes variés : des nus féminins, des natures mortes et ce, que je préfère chez Bonnard, des paysages colorés.

3°) Une partie importante des oeuvres vient de collections privées et donc il est vraiment intéressant de pouvoir les voir !

4°) La présentation est chronologique ce qui permet de voir les inflexions dans l'oeuvre de Bonnard tout en constatant sa très grande régularité.

5°) Il y a de nombreux tableaux avec la couleur que je trouve la plus superbe chez Bonnard : le jaune

 Ruelle à Vernonnet, 1912-1914 (National Gallery of Scotand)

 La palissade violette, 1923 (Carnegie Museum of Arts, Pittsburgh)

Le jardin, vu de la terrasse, 1924 (Collection particulière)

La fenêtre, 1925 (Tate de Londres)

Fleurs sur une cheminée au Cannet, 1927 (Musée des Beaux-Arts de Lyon)

Le bateau jaune, 1936-1938 (Tate, Londres)

Paysage du midi, 1939 (Collection particulière)

Bord de mer, champ rouge, vers 1939 (Collection particulière)

Le couchant, esquisse, vers 1939 (Collection particulière)

L'escalier dans le jardin de l'artiste, 1942-1944, (National Gallery of Art, Washington)

L'atelier au mimosa, 1939-1946 (Centre Pompidou, Paris)










mardi 22 janvier 2019

n°1183 : La Chapelle royale de Versailles par Alexandre Maral


La Chapelle royale de Versailles par Alexandre Maral +++I (n°17 713)

Le 21 janvier 2018, j'ai fini de lire le livre d'Alexandre Maral, La chapelle royale de Versailles, Arthena, 2011.

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est un livre très très documenté et très bien illustré avec un nombre foisonnant de documents d'époque.

2°)  Ce livre montre l'importance du chantier de la chapelle de Versailles qui marque la phase finale du règne de Louis XIV entre 1699 et 1710 et est aussi une ouverture sur l'Art du XVIIIe siècle.

3°) On se rend compte à quel point ce chantier a mobilisé un nombre impressionnants d'artistes.

4°) On se rend compte de l'effort financier qu'a représenté ce chantier alors même que la France était embourbé dans la difficile guerre de Succession d'Espagne et connaissait en 1709 une de ses plus terribles vagues de froid.

5°) L'ouvrage explique bien dans la dernière partie combien la chapelle royale a été décriée par certains amateurs d'art en raison de son format très particulier un peu en rupture d'une part avec le reste du château de Versailles, d'autre part avec les canons d'une chapelle royale.

6°) On peut admirer de très belles photographies en couleur en grand format.

Ce que j'ai moins aimé :

1°) On croule parfois un peu sous les détails et on finit parfois par perdre le fil (notamment pour ce qui concerne les décors sculptés intérieur à la chapelle).




dimanche 20 janvier 2019

n°1182 : Concert Vivaldi au TCE


Concert Vivaldi au Théâtre des Champs Elysées ++++ (n° 17 710)

Le 20 janvier 2019, je suis allé au théâtre des Champs Elysées entendre un concert donné par l'ensemble Gli Incogniti dirigé par Amandine Beyer.

Ce que j'ai aimé :

1°) Le programme comportait plusieurs oeuvres très belles d'Antonio Vivaldi : un concert varié qui a mis en valeur les différents instruments présents : violons, violoncelle, orgue et le surprenant "violino in tromba" (Simphonia extraite de l'Olimpiade  RV 725, Concerto pour Violon RV 721, Concerto pour violoncelle RV 421, Concerto pour violino in tromba RV 313, Concerto pour violon et orgue d'après le RV 517, concerto pour violon RV 228).

2°) Dans le concerto pour violon RV 228, Amandine Beyer a montré des talents de virtuose.

J'ai donc passé une excellente soirée au Théâtre des Champs Elysées ce matin.

samedi 19 janvier 2019

n° 1181 : Le sanctuaire de Delphes

Delphes : Au 1er plan, le théâtre, au 2e plan les vestiges du temple d'Apollon puis le Trésor des Athéniens

Le sanctuaire de Delphes ++++ (n° 17 710)

Le 30 octobre 2018, j'ai visité le sanctuaire de Delphes (où j'étais déjà allé en 1999).

Ce que j'ai aimé :

1°) C'est un des plus beaux lieux de Grèce : ce sanctuaire consacré à Apollon (pour la partie la plus visitée) et à Athéna (pour la partie un peu à l'écart) s'inscrit parfaitement dans cette vallée du littoral des Monts Parnasse.

2°) En octobre, le site n'était pas pris d'assaut par les touristes.

3°) Il est toujours intéressant de se retrouver dans un site que j'étudie presque chaque année quand j'ai des 6e en histoire-géographie en français.

4°) Le musée situé à quelques centaines de mètres possède quelques chef d'oeuvre de l'art grec, de l'art hellénistique et de l'art romain.

5°) Depuis 1999, le Trésor des Athéniens a fini d'être restauré et c'est assez réussi.

6°) Il y a de nombreux chats très sociables sur ce site.

Ce que j'ai moins aimé :

1°) Je ne suis pas très enthousiaste en ce qui concerne la reconstitution de la colonne torsadée située près de l'autel d'Apollon (et dont l'original est à Istanbul sur le site de l'Hippodrome).

2°) Pour s'y rendre depuis Athènes (sans voiture), ce n'est pas très pratique.

Maquette du sanctuaire d'Apollon à Delphes

Le Trésor des Athéniens


Le mur de soutien du Temple d'Apollon

L'autel d'Apollon avec la colonne torsadée qui représentait un serpent à plusieurs têtes

Le stade romain situé en hauteur du sanctuaire d'Apollon

 Le sanctuaire d'Athéna avec LA très belle tholos

Le buste de l'Aurige de Delphes

La statue d'Antinoös

Un chat en représentation dans le théâtre de Delphes